15 jours sur l’île de la Réunion
15 jours sur l’île de la Réunion

15 jours sur l’île de la Réunion

Cette année, on met le cap sur l’île de la Réunion pour 15 jours. On part au mois de novembre pour le mariage de ma cousine, et la destination n’est pas pour nous déplaire. C’est parti pour deux semaines de paysages sauvages et de montagnes verdoyantes !

Commençons par le côté pratique…

.

Se rendre à l’île réunion …

En avion bien entendu ! Depuis Paris, plusieurs compagnies aériennes font le trajet direct en environ 12h. French Bee, Corsair, Air France, Air austral… Nous avons payé 800€ ce qui est plutôt un bon prix. Vous atterrirez à l’aéroport de Roland Garros à Saint Denis.

.

Quand partir à la réunion…

Ma cousine qui vit là-bas depuis 3 ans vous dira qu’il y fait beau toute l’année. Grosso modo, la saison des pluies s’étend de décembre à avril et l’hiver austral (pendant lequel il pleut moins, mais fait moins chaud) s’étend de mai à novembre. De plus, il y a des différences de climat au sein même de l’île. La région de Takamaka, par exemple, est très pluvieuse et il fait plus humide et venteux dans l’est que dans l’ouest où le climat est généralement plus sec. La différence de température est aussi assez conséquente entre le bord de mer et l’intérieur des terres.

.

Se déplacer sur l’île de la Réunion…

En voiture ! Même s’il semble y avoir des bus qui vont partout, c’est quand même le plus simple. Vous devrez souvent vous lever tôt pour voir des points de vue avant qu’ils ne soient couverts de nuages, ou pour admirer le lever du soleil. Sur la route d’un site, vous aurez toujours des points de vue ou des cascades à « passer voir ». Vous ne serez donc jamais aussi à l’aise en bus qu’avec une location de voiture. Nous avons payé 600€ pour 12 jours avec assurance complète pour le plus petit modèle. En ce qui concerne les routes, elles sont en très bon état, pas la peine de louer un 4×4, vous serez tout à fait à l’aise avec n’importe quel véhicule.

.

Où dormir sur l’île de la Réunion ?

Tout dépend de vos envies/de votre itinéraire. Nous avons logé à 3 endroits différents, ce qui nous a permis de ne pas passer trop de temps dans les embouteillages. Rien n’est vraiment loin, mais ce seront les bouchons qui rallongeront votre temps de trajet. Si vous avez prévu de parcourir toute l’île, je vous conseille de diviser votre séjour en trois et de loger une fois dans l’ouest, une fois dans le sud et une fois dans l’est. Nous avons logé vers Saint Gilles (pour profiter des plages et du lagon), vers Saint Pierre (pour visiter le sud) et vers Saint André (pour visiter l’est). Le lagon s’étend sur 22 km depuis Saint Gilles jusqu’à Saint Pierre (seul endroit où vous pourrez vous baigner dans la mer)… Le long du lagon se trouve les stations balnéaires animées de Saint Gilles, La Saline et L’ermitage. Je conseille de dormir vers Saint Pierre pour faire le sud sauvage, la ville est animée et propose de nombreux restos/bars/magasins, c’est plus sympa pour la fin de journée. De manière générale, l’important est de dormir près d’un endroit animé si vous voulez sortir un peu de chez vous le soir pour aller manger un bout ou boire un verre.

Dans l’est, il n’y a presque rien. Peu ou pas de resto, de bars… Mais c’est pratique d’y séjourner pour visiter Hell Bourg, l’Anse des Cascades et Takamaka. Deux jours dans l’est de La Réunion suffisent selon moi.

.

Dangers sur l’île de la Réunion ?

On ne s’est jamais sentis en insécurité. Les seuls vrais dangers sont liés à la baignade. Respectez strictement les règles ! Ne vous baignez pas là où la baignade est interdite. En effet, il y a un gros risque de forts courants et de présence de requins. Certains bassins et cascades sont fermés au public en raison de leurs courants forts également.

.

Conseils pratiques pour un voyage de 15 jours à La Réunion…

  • Téléchargez l’application Maps.me, elle fonctionne hors réseau à condition que vous ayez téléchargé la carte du pays/de la ville. Sur celle-ci se trouvent tous les sentiers et les points de vue de l’île.
  • Sur le site de l’île de la Réunion, il y a des webcams qui vous permettent de regarder quel temps il fait à certains endroits de l’île.
  • Dès que vous allez voir un point de vue/un endroit sur les hauteurs, allez-y très tôt sinon vous aurez peu de chance que la vue soit dégagée.
  • Pensez à réserver les restaurants (plusieurs jours à l’avance pour certains).
  • À la Réunion, on mange tôt. Rares sont les restos (surtout locaux) qui servent après 14h/21h. Avis aux espagnols et aux parisiens !
  • Mangez local si vous voulez manger moins cher. Les restos « métro » sont beaucoup plus chers. Les réunionnais mangent peu au resto, ils vont plutôt chercher des plats à emporter dans les petits food trucks sur le bord de la route.

.

Que faire pendant 15 jours sur l’île de la Réunion ?

L’île de la Réunion s’appelle l’île intense et ce n’est pas pour rien ! Elle offre de multiples activités dont certaines d’entre elles à sensation forte. Et entre nous, c’est depuis le ciel que l’île est la plus belle …

  • Parapente à Saint Leu. Entre 75 et 130€ selon la formule. Vous pourrez choisir un vol pépère ou un vol acrobatique.
  • Vols en ULM.
  • Hélicoptère (entre 125 et 350€). Si vous avez les moyens, c’est un MUST DO. Vous verrez l’île sous son plus bel angle.
  • La randonnée – l’activité number one de l’île de la Réunion. Il y en a tellement qu’il serait trop long de les recenser, et surtout le site randopiton l’a déjà fait, vous y trouverez toutes les randonnées de l’île classées par temps/difficulté/dénivelé.
  • Randonnée à cheval dans le Maïdo avec Les Chevaux du Maïdo (entre 30 et 150€) ou sur les plages du sud avec Les écuries d’Eldorado (entre 30 et 120€).
  • Descendre le Maïdo en VTT (70€).
  • Faire du canyoning.
  • Sortie en catamaran (balade côtière, observation des cétacés ou sunset cruise à partir de 23 €).
  • Kayak transparent (15€) ou paddle (10€) sur la plage de l’Ermitage.
  • Prendre un cours de cuisine créole.
  • Parc aventure avec accrobranche et tyrolienne. Une méga tyrolienne de 766m au parc de Mille Aventures à Sainte Marie.
  • Massage flottant avec Didier sur le lagon. Infos et Réservation ici.

Pour la plupart de ces activités, il est fortement conseillé de réserver en avance !!! Nous n’avons pas pu faire certaines d’entre elles, car c’était complet (catamaran, cours de cuisine).

.

Notre itinéraire de 15 jours sur l’île de la Réunion

.

Saint Denis

On atterrit à Saint Denis à 6h, ce qui nous laisse une belle journée pour commencer. Bonne nouvelle, on peut récupérer la voiture de location dés 7h, ça se met parfaitement avec notre arrivée. Après avoir récupéré les bagages, on grimpe dans notre Twingo couleur sauce andalouse, direction Saint Denis. On nous avait dit « il n’y a rien à voir à Saint Denis ! » et bien, nous ne sommes pas d’accord ! Certes, ce n’est pas la plus belle ville de l’île, mais si on a les bonnes adresses, on peut y voir de belles bâtisses. En effet, c’est ici qu’on découvre pour la première fois les CASES CRÉOLES, ces jolies maisons typiques qui font le charme de l’île.

La rue du Maréchal Leclerc (en partie piétonne) traverse toute la ville et c’est dans celle-ci que vous trouverez tous les magasins (grandes enseignes ou petits magasins) pour flâner et faire du shopping. Au début de cette rue se trouve LE GRAND MARCHÉ, c’est ici qu’on fait le shopping souvenirs. Une sorte de petit souk avec des produits locaux à petits prix. En face de celui-ci, quelques boutiques de bijoux. LE PETIT MARCHÉ, à l’autre bout de la ville, vend plutôt des fruits et légumes. Vous y trouverez un stand de délicieux jus de canne et de fruits.

.

En bord de mer se trouvent l’HÔTEL JOINVILLE et les canons que l’on voit sur les cartes postales.

.

Pour un petit tour des belles maisons créoles de la ville, suivez-nous :

Depuis l’Hôtel Joinville, on remonte l’Avenue de la Victoire, on fait un crochet par le 42 rue Labourdonnais voir la MAISON KICHENIN avant de revenir sur la rue de Paris pour voir L’HOTEL DE VILLE un peu vieillot, mais charmant. À deux pas de l’hôtel de Ville se trouvent la VILLA DAREMONT-BARRE (15 rue de Paris), la MAISON RIEUL (27 rue Félix Guyon), la VILLA REPIQUET (25 rue de Paris) et juste en face la VILLA DU DÉPARTEMENT. La MAISON TIMOL est au 32 rue de Paris et la MAISON RAVATE au numéro 40. Fin de la tournée, vous êtes arrivés au JARDIN DE L’ÉTAT, c’est le parc de la ville. Il n’est pas très grand, mais très joli.

.

.

Nous avons aussi vu pas mal de Street Art dans les rues de Saint Denis.

.

Ensuite, on prend la voiture direction l’ouest et ses plages. Mais avant ça, on fait un stop par DOS D’ÂNE pour voir son joli point de vue.

Dos D'âne La Réunion

L’OUEST de l’île de la Réunion

C’est à l’ouest que le temps est le plus clément et chaud. C’est aussi sur les plages de la côte ouest que vous pourrez vous baigner.

Saint Paul

La ville de Saint Paul a été élue pour la 22ᵉ fois Pavillon Bleu. Que voir à saint Paul ?

Le MARCHÉ DE SAINT PAUL (vendredi et samedi), l’un des plus connus de l’île. La VILLA RIVIÈRE, musée d’histoire dans une jolie case créole, le Cimetière marin et la Mairie de Saint Paul sur une jolie place arborée.

La plage de Boucan Canot

Ce n’est pas celle qui nous a le plus transcendés, elle nous a parue assez touristique tout comme les établissements de son esplanade et pourtant elle est considérée comme la plage la plus IN de l’île. Un bassin est aménagé pour la baignade et quelques restaurants sont présents sur le front de mer.

.

.

Après Boucan Canot, on part sur la route du Maïdo en passant par :

Le village « artisanal » de l’Éperon

À part 2 ou 3 magasins dont l’Atelier des Margouillats, on est plus sur des concepts stores vendant des produits qu’on trouve dans la capitale parisienne que sur de l’artisanat. Toujours est-il que ce petit village est très sympa… On y trouve une petite place avec un café/resto, quelques boutiques de vêtements et bijoux et un magasin de livre qui fait aussi bibliothèque pour les enfants.

.

.

Les 3 bassins

En montant vers le Maïdo, juste après le Snack des Cormorans, il y a un parking public et gratuit. C’est le point de départ des sentiers qui mènent aux bassins. Le mieux est de commencer par le bassin le plus haut (Bassin Malheur) puis de descendre vers les Aigrettes puis Cormorans. Quand vous passerez la grille pour quitter le parking, il y aura un bâtiment abandonné avec une fresque. Vous verrez un ancien canal asséché, c’est celui-ci qu’il faut suivre pour atteindre le Bassin Malheur (vous passerez par des grottes, baissez donc la tête et allumez la lampe de poche de votre portable). Le Bassin Malheur est celui de la baignade autorisée, celui-ci se jette dans le Bassin des Aigrettes, celui de la baignade non autorisée dans lequel tout le monde se baigne quand même. On termine ensuite par le dernier bassin dans lequel vous ne pourrez pas vous baigner, le Bassin des Cormorans entouré d’une forêt de bambous. Les bassins ne sont pas indiqués, suivez les gens 😉

.

.

Le Maïdo

Enfin arrivés au Maïdo ! Point de vue spectaculaire de l’île appelé le Balcon de la Réunion. Il offre une vue imprenable sur le cirque Mafate à 2200m d’altitude et il est accessible en voiture par une très belle route forestière. Mais ce spectacle n’est pas pour les lève-tard. En effet, nous sommes arrivés à 7 h 45 et c’était déjà trop tard, une fumée nuageuse sortait de ce trou géant et nous brouillait la vue. On n’y voyait RIEN. Je n’ai donc pas de jolie photo à vous montrer, snif. Mais pour en avoir vu, je vous conseille vivement de vous y rendre. C’est aussi le point de départ de très belles randonnées dans le cirque Mafate et de sorties en VTT.

Le lagon de La Réunion

Il fait 22 km et s’étend sur toute la côte ouest. C’est ici qu’on se baigne toute l’année, zéro risque de requin ou de fort courant. Chill, baignade et snorkeling. Plusieurs stations balnéaires sur la côte ouest : Saint-Gilles-les-bains, L’Ermitage-les-bains, La Saline-les-bains. Toutes les trois sont touristiques et proposent de nombreux bars, restaurants, discothèques et plages. Sur la plage du Trou d’eau, vous pourrez faire du kayak transparent (15€/30 min) et du paddle (10€/h). Pour les réunionnais, ce côté de l’île est celui des Zoreils (les métropolitains venus s’installer à la Réunion). Après le sud sauvage et l’est, un peu d’animation vous fera du bien.

Lagon, île de la Réunion

.

Deux jardins botaniques dans le coin : le JARDIN D’EDEN (8€) et le JARDIN MASCARIN (7€) qui se trouve à côté de l’ÉGLISE DES DU SACRÉ CŒUR DES COLIMAÇONS.

.

.

Saint Leu

À refaire, c’est ici que je logerais. Cette station balnéaire est légèrement moins fréquentée que les précédentes, la ville est charmante et la plage qui se trouve à la sortie de la ville (direction Saint Pierre) est moins fréquentée et ombragée par des arbres. C’est aussi d’ici que démarrent les baptêmes de Parapente et certains tours en hélicoptère. Passez voir la jolie MAIRIE DE SAINT LEU et LA POSTE qui se trouve dans l’ancienne gare. Le marché artisanal de Saint Leu est 100% artisanal contrairement à celui de l’Éperon. On n’y trouve que des artisans vendant leurs propres créations dans de jolies cases créoles. Il est ouvert du mardi au samedi de 9 h 30 à 18 h 30 et le dimanche jusqu’à 13h. Il se trouve au 112 rue du Général LAMBERT.

À la porte de Saint Leu, KELONIA. Un observatoire de tortues marines.

.

.

LE SUD de l’île de la Réunion

On continue notre route vers le sud de l’île. Juste après Saint Leu se trouve la plage la plus longue de l’île, celle L’ÉTANG SALÉ, plage de sable noir. Ici pas de baignade, c’est sauvage. Juste après le village se trouve LE GOUFFRE DE L’ÉTANG SALÉ fait de roches de laves sur lesquelles viennent se casser les vagues.

.

LA FENÊTRE DES MAKES à 1600m d’altitude est le point de vue sur le cirque de Cilaos et le Piton des Neiges. Tout comme le Maïdo, il vaut mieux se pointer très tôt. Malheureusement, nous n’avons pas pu le caser dans notre planning. C’est également le point de départ de plusieurs randos comme celle de la boucle de Piton Cabri (4 heures).

Cilaos

Le joli village de Cilaos vaut le détour pour son charme, mais aussi pour la route aux 400 virages qui vous y mène sur laquelle se trouve d’ailleurs plusieurs jolis points de vue (voir sur Maps.me). Elle serpente au milieu des montagnes et vous en met plein la vue. Arrêtez-vous au point de vue sur le village des Palmistes Rouges. Une fois à Cilaos, LA ROCHE MERVEILLEUSE offre une très belle vue à la fois sur le village et le cirque.

.

.

Que voir à Cilaos :

  • Le marché
  • La rue du Père Boiteu, qui est la rue principale avec les commerces et restaurants.
  • L’église Notre Dame des Neiges.
  • Marc à Joncs (quand on fait le tour, on a une belle vue sur les cases avec les montagnes en toile de fond).
  • Le marché couvert
  • Le marché rue des écoles le dimanche (jusqu’à midi).
  • Se balader dans le village pour découvrir les jolies cases créoles.

.

.

L’Entre-Deux

Le village porte ce nom, car il se trouve entre eux rivières, perché sur un plateau. C’est depuis le point de vue du Coteau Sec que vous aurez la plus belle vue sur l’Entre-Deux. Baladez-vous dans le village en passant voir l’OFFICE DU TOURISME le plus cute de France, ils vous proposeront des itinéraires de balades depuis le centre.

Nous n’avons pas eu le temps de nous y rendre, mais le Point de vue du Domitile se trouve à 1900m d’altitude. Il est accessible en randonnée depuis l’Entre deux (7-8h) et offre une vue sur le Cirque de Cilaos.

.

Saint Pierre

La capitale du sud ! Une ville animée avec des nombreux bars, restos et magasins. La ville est bordée par le lagon, idéal pour la baignade et le snorkeling. Saint Pierre est l’endroit parfait pour séjourner quand on veut visiter le sud et l’ouest. Elle se trouve pile entre les deux.

Que voir à Saint Pierre :

  • La jolie Mairie.
  • Le marché effervescent du samedi (il se trouve à l’entrée de la ville le long de l’eau au niveau de la Ravine Blanche).
  • Le Marché Couvert pour acheter des souvenirs locaux.
  • Faire du shopping dans la rue du Four, vous y trouverez des petits magasins de bijoux, de vêtements et des concepts stores. Petit coup de cœur pour la boutique SIMONE

.Après Saint Pier

r’étend le SUD SAUVAGE. Le sud volcanique, les roches de lave noire et les plages sauvages. On change complètement de décor !

.

Gros coup de cœur pour la plage de la GRANDE ANSE. Cet air de Dolce Vita sous les palmiers. Endroit idéal pour venir chiller entre potes. On peut y pique-niquer, faire du volley ball, accrocher son hamac ou faire un BBQ… Une zone de baignade est aménagée. Ne manquez pas le point de vue sur la plage (piton de la Grande Anse). Attention, la plage est très fréquentée le week-end. Il vaut mieux s’y rendre en semaine.

.

Parmi les nombreuses cascades, l’une des plus impressionnantes est sans doute la CASCADE LANGEVIN, aussi appelée la cascade de la grande ravine. Très facilement atteignable en voiture, elle se trouve tout en haut de la route du grand galet et est visible depuis la route. Sur le chemin du retour, on passe voir la CASCADE DU TROU NOIR (le petit chemin pour s’y rendre se trouve juste après le pont en fer). On continue notre chemin le long de la RIVIÈRE LANGEVIN jusqu’à la marina (joli couché de soleil) et on va voir la CASCADE JACQUELINE, la toute dernière qui se jette dans la mer. Pour la rejoindre, petite marche de 10 min dans les bois depuis le parking de la Marina (le sentier est visible sur Maps.me).

.

On termine par la partie que nous n’avons pas eu le temps de faire : la côte jusqu’à Saint Philippe en passant par le CAP JAUNE et CAP Méchant. Vous pourrez visiter le JARDIN DES PARFUMS ET DES ÉPICES, un autre botanique de l’île.

LES HAUTES PLAINES

Sur la route pour se rendre au piton se trouve le BELVÉDÈRE DE BOIS COURT qui offre une vue sur GRAND BASSIN, accessible uniquement en randonnée (gros dénivelé). Ensuite, vous passerez par Bourg Murat où se trouve la Cité du Volcan. La route continue, on s’arrête au BELVÉDÈRE DE NEZ DE BŒUF pour admirer la vue. On parcourt les derniers kilomètres dans un tout autre paysage… sur LA PLAINE DES SABLES qui mène au PITON DE LA FOURNAISE, un décor d’un autre monde ! Pour grimper en haut du Piton, il faudra vous garer au parking du Pas de Bellecombe. 4h d’ascension aller-retour ! Suivez les traces de peinture blanches sur les pierres. Est-ce difficile de grimper le Piton de la fournaise ? Je ne vais pas dire que c’est facile, mais c’est faisable. Moi qui ne suis pas du tout une randonneuse, je l’ai fait. Prévoyez juste de vous reposer après 😉

.

.

.

.

.

.

Ensuite, on se dirige vers l’est par la Route des plaines. On fait un stop à la PLAINE DES PALMISTES pour aller admirer la CASCADE BIBERON. Un peu après le resto « le cœur de la cascade biberon », il y a un parking, garez-vous. Le départ du sentier se trouve juste là (vous y serez en 10 à 30 min selon votre condition physique). Toujours sur la route des plaines, on fait un deuxième stop à GRAND ÉTANG. Depuis le parking se trouve un sentier sur lequel vous trouverez un point de vue sur l’étang (voir Maps.me). Une rando de 2h fait le tour de l’étang.

Nous n’avons pas pu voir la FORÊT DE BÉLOUVE mais c’est Must do !

.

.

L’EST de l’île de la Réunion

« À l’est il pleut… et c’est mort » nous ont dit les réunionnais et pourtant nous avons eu 3 jours de beau temps et on en a eu plein les mirettes. Il est vrai que ce n’est pas l’est qui grouille de restaurants et de bars. Le soir, vous n’aurez rien à faire (nous devions aller jusqu’à Saint Denis pour trouver un peu d’animation) mais on ne regrette pas d’y être allés ! Les paysages y sont plus verts, et personnellement, c’est le cirque de Salazie que j’ai préféré !

Le MUST DO de l’Est, c’est HELL BOURG. Classé Plus beaux villages de France, cette petite bourgade est tout simplement charmante. C’est ici que vous découvrirez les plus jolies cases créoles. Elles sont toutes belles à voir… colorées et entretenues avec la montagne en toile de fond. Le Lonely Planet propose un itinéraire pour les découvrir, mais il y en a d’autres. Perdez-vous ! Passez une tête dans le CIMETIÈRE FLEURI, à la Bibliothèque municipale ou encore à la MAISON FOLIO. La route qui mène à Hell Bourg est dingue ! Sur le chemin, on s’arrête pour admirer deux belles cascades : la CASCADE BLANCHE et LE VOILE DE LA MARIÉE, les deux sont visibles depuis la route, mais un sentier d’1 h 30 mène jusqu’au pied de la cascade blanche.

Ensuite on a au Bassin de la Paix (visible depuis la route) et Bassin de la mer accessible en 30 min de marche à travers les champs de canne à sucre. Baignade autorisée cntrairement au bassin de la paix.

Le deuxième jour, direction TAKAMAKA, endroit de prédilection des badass du canyoning. On s’est levé tôt et on est monté jusqu’aux deux points de vue. L’un est aménagé avec une passerelle en bois et des tables de pique-nique, mais pour moi, c’est celui qui est à la fin de la route qui offre la plus belle vue (celui qui est à côté de la station hydroélectrique). De là-bas, départ pour des randos à durée/intensité variable. Nous avons fait un aller-retour de 1 h 30 jusqu’à la passerelle. On vous prévient, Takamaka est la région la plus pluvieuse de l’île, voire du monde. Il y pleut pratiquement tout le temps, mais la vue est dingue !

L’après-midi, on fait la côte Est en passant voir NOTRE DAME DES LAVES, l’église épargnée par les coulées de lave de l’éruption de 1977. On termine notre route à l’ANSE DES CASCADES, petit coin de paradis. On se balade sur les passerelles en bois en admirant les cascades qui s’écoulent le long des falaises puis sous les cocotiers.

.

.

À Saint André se trouve deux temples hindous : LE TEMPLE DU PETIT BAZAR et LE COLOSSE dans lesquels vous ne pourrez pas entrer, mais ils sont visibles depuis la route. La Cascade Délices se trouve à 2 km de là. À Sainte Suzanne se trouve la CASCADE NIAGARA accessible en voiture. Et celle que nous n’avons pas vue, la Cascade du Chien, difficile d’accès, mais visible depuis la route.

.

Ici s’achève notre périple… La Réunion est intense et majestueuse. Vous ne regretterez rien. Nous avons fait tout cela en 12 jours à un rythme bien soutenu.

Ce qu’on a aimé à La Réunion:

  • La nature verdoyante.
  • La diversité des paysages, tous époustouflants… Vous passez des montagnes verdoyantes aux plaines de laves, puis au lagon turquoise. Des plages de sable doré aux plages de sable noir.
  • La sympathie des réunionnais (ceux qui vivent du tourisme).
  • L’île vue du ciel.

Ce qu’on a moins aimé:

  • Les déchets qu’on retrouve un peu partout sauf dans les poubelles. C’est un peu le problème des îles en général, le tri est moyennement respecté et on retrouve dans certains endroits plus de déchets que d’humains.
  • Les bouchons ! L’île est réputée pour ses embouteillages Utilisez WAZE pour les éviter au maximum.
  • La culture anti-française. En effet, comme beaucoup d’îles françaises, La Réunion se voudrait indépendante et ne voit guère d’un bon œil l’arrivée des ZOREILS (surnom donné aux français métropolitains) que ce soit en vacances ou de façon permanente.

Bientôt un article sur les bonnes adresses de l’île de La Réunion 🙂