SRI LANKA – infos pratiques

De l’aéroport au centre

L’aéroport international Bandaranaike se trouve à 32 km de Colombo. Pour vous rendre dans le centre, allez au comptoir TAXI du hall d’arrivée et payez votre course au comptoir, vous recevrez un ticket et on vous assignera un taxi. C’est le prix officiel donc pas de surprise ! 3500 Rs + 300 Rs si vous prenez l’autoroute (ce qui vous fera gagner 30min). Le trajet par la route classique prend 1h (variable selon le trafic).

Plus proche de l’aéroport, le village de Negombo (au bord de la mer) se trouve à 8km! C’est pourquoi la plupart des gens font une étape là-bas plutôt qu’à Colombo avant de commencer leur périple. Negombo est très local et animé en soirée.

Se déplacer au Sri Lanka …

Se déplacer au Sri Lanka est très facile et pour cela, il y en a pour tous les goûts et porte-monnaie.

Pour commencer, téléchargez l’application Maps.me! Elle vous servira que vous soyez à pieds, à vélo, en bus ou en voiture. Une fois que vous avez du réseau, vous téléchargez la carte du Sri Lanka et ensuite l’app fonctionne même en mode avion. Elle donne d’ailleurs plus de précisions sur des routes et chemins que plans.

La voiture – Chauffeur ou pas chauffeur?

On a vu très peu de touristes louer des voitures. Le plus courant est de louer une voiture avec son propre chauffeur pour l’entièreté du séjour. Cela coûte environ 55$/jour tout inclus. Pour cela, il faut s’y prendre bien à l’avance. Si vous êtes 4, la question ne se pose même pas! La différence entre le prix des taxis organisés par les hôtels et le prix d’un chauffeur privé est tellement minime qu’on ne se prive pas du confort d’un chauffeur. Si vous êtes deux, le coût de votre séjour sera plus élevé mais ça peut valoir la peine… En réalité, tout dépend de votre budget et de vos envies! Si vous voulez voyager pas cher et dans l’ambiance locale, prenez les transports en commun dont le prix est carrément dérisoire! Si vous n’avez pas de limite de budget et que vous n’aimez pas les imprévus et les petites galères mieux vaut prendre un chauffeur. Avec un chauffeur, vous gagnerez beaucoup de temps! Vous verrez donc plus de choses. Celui-ci pourra également vous aider à communiquer avec les locaux, ce qui parfois est compliqué, même dans les hôtels de standing.

Pick Me l’application

C’est un peu le Uber du Sri Lanka! Vous ne pourrez l’utiliser qu’en ayant une carte SIM locale (vendue à l’aéroport – Dialog) car il faut entrer un numéro sur lequel vous appelleront systématiquement les chauffeurs qui acceptent la course. Vous aurez le choix entre plusieurs véhicules dont des tuk tuk, voitures ou vans. À la différence de Uber, vous n’entrez pas votre carte dans l’appli, vous payerez directement le chauffeur en roupilles. Sincèrement, vous ferez de grosses économies sur vos déplacements avec cette appli! Le prix peut augmenter en fonction du trafic. Conseil: faites un screen shot du prix avant de monter dans la voiture. En effet, les Sri Lankais annulent souvent la course pour ne pas payer les frais Pick me et si vous n’avez plus la preuve du prix en image, ils peuvent prétendre à des frais supplémentaires pour des raisons floues. Sachez que quelque soit le taxi que vous prendrez (Pick me ou non) si vous décidez de prendre l’autoroute (ce que je conseille vivement) il faudra payer 300 Rs supplémentaires par autoroute!

L’appli ne fonctionne pas partout sur l’île! Dans les grandes villes, vous trouverez facilement mais dans les endroits reculés pas toujours. Mais même dans les endroits où il n’y a pas Pick me, vous pouvez quand même simuler le prix d’un trajet histoire de voir comment on vous entube 😀 Nous avons réussi à prendre des Pick me depuis Colombo (pour aller à Sigiriya à 4 heures de route de là), Kandy, Dambulla et sur la côte. Il faut savoir aussi que l’appli n’est pas appréciée de tous. En effet, les prix sur l’appli sont 2 à 3X moins chers que ceux pratiqués sur les touristes. 😀 Ça vous permettra de négocier en connaissance de cause.

Les services de taxis

Vos hôtels pourront toujours vous organiser des transferts. Souvent à des prix exorbitants par rapport au prix réel (ce sont les chauffeurs et non les hôtels qui font leur prix).

À Ella, il y a un service de taxi partagé beaucoup plus intéressant que les taxis privés. Il s’agit de Ez Taxi, ils font des trajets jusque Udawalawe (2000 Rs/pers), Tangalle (2500 Rs), Mirissa (3000 Rs) et Galle. Vous pouvez les contacter via whatsapp au +94774373545. Le départ pour Udawalawe se faisait tous les jours à 9h30. Ils vous déposent à votre hôtel.

Le train

Le train, c’est pour les roots qui n’ont pas peur de l’inconfort! On a fait pas mal de trajets en train et c’est un peu la loterie. Si vous êtes chanceux, vous arrivez à réserver des sièges (personnellement on y est jamais parvenu!) il parait qu’il faut pour cela se pointer à la gare 30 jours avant le départ. Donc à moins de passer des mois sur l’île, ce sera à la bonne franquette, c’est à dire debout en collé serré 😀

Les + du train: Vous verrez des paysages magnifiques et ça ne coute rien! 1€ pour faire 2h30 de trajet.

Les – du train:

  • Ils ont toujours du retard!
  • Il y a très peu de chances de trouver une place assise. Les trains sont bondés, de touristes comme de locaux. Nous avons passé 3h debout dans l’un, 3h assis par terre dans le couloir les jambes hors du train dans l’autre (et croyez-moi, ça c’est le mieux! Car vous avez de l’air et une vue de rêve). Il nous est arrivé qu’un train tombe en panne et transforme notre trajet de 40min en 4heures. Enfin, tout est possible quoi…
  • Il n’y a pas de clim, donc tentez de vous mettre près d’une fenêtre ou d’une porte.

Vous aurez le choix entre les trains express (environ 50km/h) et les trains lents (30km/h).

Des vendeurs ambulants vendent boissons et beignets. Généralement le prix est de 50 Rs le beignet.

Quels trajets en train ?

Le plus connu et prisé est le trajet entre Kandy et Badulla, le fameux train bleu! À partir de Nawalapitiya, vous en aurez plein les yeux. Plantations de thé, rizières, montagnes… Tout le monde prend ce train, même les gens qui ont des chauffeurs. Attention! Ce train est bondé, ce n’est pas toujours une partie de plaisir! Je vous conseille de faire des étapes! D’ailleurs ce train passe par plusieurs d’endroits à voir: Nawalapitiya (pour rejoindre Kitulgala), Nanu Oya (pour rejoindre Nuwara Eliya), Hotton (Adam’s peak), Ella, Haputale… On dit qu’il faut se mettre du côte droit quand on va de Kandy à Badulla, que la vue y est plus belle. On a suivi le conseil donc on ne sait pas ce que ça donne à gauche 😛

Le trajet entre Galle et Colombo offre une jolie vue sur la côte (mettez-vous à gauche dans le sens de la marche) et sur la jungle (à droite). Celui-ci aussi est bondé, vous vous en doutez.

Vue du train entre Kandy et Badulla

Quelle classe?

Pour le trajet Galle-Colombo il était possible d’avoir une place en 1ere avec air conditionné pour le train de 7H25. Sinon vous devez choisir entre la 2eme et la 3eme. On dit que la 3eme est celle des locaux et de la bonne ambiance et la 2eme celle des locaux aisés et des touristes. Je vous conseille de prendre la 2eme, juste pour avoir le choix! Le train est tellement bondé qu’il était parfois plus facile d’entrer en 3eme qu’en seconde.

Le bus

Tout comme le train, le bus est l’un des moyens de locomotion les moins chers au Sri Lanka.

Bus rouges ou bus bleus/roses?

Les bus rouges sont les bus publics, le prix est donc censé être fixe. Ils ont une machine et doivent vous donner un ticket. Cependant, avec des têtes de touristes il arrive parfois qu’on vous dise un prix sans donner de ticket. Réclamez-le si vous voyagez petit budget car ce type de pratique n’est pas censé arriver dans les bus rouges. Les bus bleus quant à eux sont privés et pratiquent leur propre tarif, surtout pour les touristes! C’est clairement à la tête du client. Ils sont bien plus confortables et funky que les bus rouges et semblent mieux entretenus. Même si vous vous faites arnaquer sur le prix, ça reste dérisoire.

Se déplacer sur la côte entre Tangalle et Galle est très facile. Les bus passent tout le temps et s’arrêtent un peu partout. Regardez sur Google maps, les arrêts de bus apparaissent. Vous montez dans le bus et quelqu’un viendra vers vous pour vous faire payer. Il suffit de préciser où vous descendez. Il faut appuyez sur les interrupteurs qui se trouvent sur les plafonds des bus pour demander l’arrêt.

Les Tuktuk

Typique d’Asie, il y en a PARTOUT. Il sera toujours possible d’en héler un sur la route. Fixez toujours le prix avant de monter et n’hésitez pas à négocier! Ils gonflent les prix pour les touristes. Généralement vous payerez 100 Rs par km mais ça dépend des endroits. Plus c’est touristique, plus c’est cher.

Le scooter

Les locations de scooters sont également possibles à beaucoup d’endroits notamment à Ella et sur la côte. Il me semble que c’est 5€/jour. Attention, au Sri Lanka on roule à gauche!

Le logement

Il y en a vraiment pour tous les porte monnaie, des petites guest house de locaux à 5€/nuit aux hôtels de luxe à plusieurs centaines d’euros. On vous donnera quelques adresses mais sachez que nous sommes partis à la réouverture du pays après le covid, il y avait moins de touristes donc les prix étaient surement plus bas que d’habitude.

Je conseille de loger le plus possible dans les centres ou à proximité de l’animation si vous n’avez pas de chauffeurs et que vous voyagez à petit budget sinon vous devrez constamment prendre des tuk tuk pour aller au restaurant etc. Et sur deux semaines, la note de tuk tuk grimpe vite !

Danger …

Franchement, le Sri Lanka c’est super safe! Les européens installés là-bas vous le diront! Bon évidemment, comme chez nous, faites attention à votre sac dans les endroits bondés, n’abandonnez pas vos affaires dans les trains ou les gares… Les quelques précautions de base!

Plus inhabituel, il faudra faire attention aux animaux!

  1. Les éléphants: l’humain ayant largement empiété sur leur territoire, il arrive dans beaucoup d’endroits que les éléphants se baladent dans les villages ou sur la route à la tombée de la nuit. Généralement, ce sera indiqué par des panneaux. C’est le cas par exemple à Sigiriya. Il faudra donc être prudents la nuit dans vous rentrez du resto par exemple.
  2. Les singes: ils peuvent parfois être agressifs, surtout quand vous avez de la nourriture dans les sacs.
  3. La rage: beaucoup de chiens errants sur l’île. À la moindre lèche/morsure/griffure, mieux vaut prendre ses précautions voir se faire vacciner avant de partir. Pareil en cas d’attaque de singes d’ailleurs.

Arnaques

Comme partout, il existe quelques petites arnaques au Sri Lanka. Mais franchement, c’est plutôt gentillet ! De manière générale, évitez les gens trop insistants, évitez de suivre quelqu’un dans un magasin même s’il vous dit qu’il ne demandera pas d’argent. Son but est de vous emmener dans la boutique d’un copain pour toucher sa commission donc vous payerez forcement plus cher que dans une boutique où vous êtes arrivés par vous même.

Les prix ne sont pratiquement jamais les mêmes pour les locaux que pour les touristes. Même à la pharmacie, on ne nous a pas donné de ticket alors que tous les locaux en avait un. Pareil dans les bus. En réalité, il n’y que dans le train qu’on a payé le prix local car le prix est inscrit sur les billets.

À Colombo, l’arnaque la plus courante est celle du Temple du Tsunami. On vous proposera de vous y conduire gratuitement et une fois là bas, on vous demandera un prix exorbitant pour revenir car il n’y a aucun tuk tuk dans les environs.

Le prix des tuk tuk sera toujours gonflé parce que les chauffeurs s’attendent à ce que vous négociez! Regardez le prix sur Pick Me pour vous donner une idée du prix réel. Dans les zones ou l’appli fonctionne il suffit de montrer le prix Pick me pour qu’ils s’alignent mais dans les zones où il n’y a pas Pick me, vous n’arriverez probablement pas à avoir le même prix.

Dans ma valise …

  • Des boules Quies: la nature est pleine d’animaux bruyants sans parler des chiens qui aboient jour et nuit.
  • Un kway et un pull surtout si vous allez à Nuwara Eliya et Ella où le climat est plus capricieux.
  • Une gourde qui garde l’eau fraiche.
  • Une lampe de poche si votre portable n’en a pas.
  • Des chaussures de marche.
  • Un adaptateur de prises car vous n’aurez pas les prises souhaitées dans tous les hôtels.
  • De l’anti-moustique.
  • Un vieux téléphone pour mettre une SIM locale.

L’argent …

La devise locale est la roupie sri-lankaise, 1€ vaut environ 230 Rs.

Dans certains hôtels et restaurants (touristiques), on peut souvent payer en €, en £ ou en $ mais il sera toujours plus intéressant pour vous de payer en roupies. Je vous donne l’exemple du transfert organisé par notre hôtel pour l’aéroport, c’était 17$ ou 2000 Rs (soit 9€).

Pas la peine de vous mettre la pression pour retirer beaucoup d’argent au début du voyage, il y a des distributeurs PARTOUT! La bank of Ceylon et People’s Bank ne prennent pas de commissions, vous ne payerez donc que les frais appliqués par votre banque. Pour le petit tuyau, nous avons retiré avec nos cartes Boursorama et aucuns frais n’étaient appliqués.

La négociation

La base c’est de couper la poire en deux puis de commencer les négociations. À part dans les magasins où les prix sont affichés, vous pourrez toujours négocier.

Le pourboire

Très courant au Sri Lanka pour les porteurs de bagages (50 Rs), les serveurs, les guides et les chauffeurs privés. Entre 5 et 10%. Dans certains restaurants, l’addition est gonflée de 10% pour le service mais sachez que ça ne va pas dans la poche des serveurs mais dans celle du patron !

Ce qu’on a aimé au Sri Lanka:

  • La gentillesse des locaux. Ils vous disent toujours bonjour avec le sourire et s’intéressent à vous.
  • Dans les hôtels, tout pour vous satisfaire ! Ils ne disent jamais NON ce qui peut être aussi un inconvénient car ils disent OUI même quand ils n’ont pas compris !
  • Les paysages époustouflants tels que les plantations de thé !
  • La sécurité: on ne s’est jamais sentis en danger même perdus au milieu de nulle part.

Ce qu’on a moins aimé:

  • Le niveau d’anglais est très mauvais. Il faut toujours se répéter, voire écrire pour être sûr d’être compris et malgré ça, ils ne comprennent rien la plupart du temps! Les employés des hôtels ne parlaient que quelques mots d’anglais (même dans les hôtels de standing). Seul les managers parlent un peu mieux mais certains d’entre eux ne comprenaient pas grand chose non plus. On a failli se retrouver dans un trek en forêt tropicale au lieu de visiter les plantations de thé… Au début, on était plutôt patients mais sur la fin du séjour, ça devenait vraiment fatiguant. Surtout quand il s’agit de l’organisation du transfert pour le vol retour par exemple. Si vous avez le sentiment qu’ils n’ont pas compris, il vaut mieux contacter le patron de l’hôtel qui généralement parle bien anglais et fait passer le message en sri lankais. Si vous avez un chauffeur anglophone, vous n’aurez pas ces problèmes de communication.
  • Ils sont assez mal organisés et peu efficaces.
  • La pollution. Les centres villes grouillent de véhiculent qui crachent de la fumée noire… De plus, certaines plages (non touristiques) sont devenues des décharges. L’Asie quoi ! Je ne parle même pas de la ville de Colombo et Kandy !
  • Les prix des taxis/transferts organisés par les hôtels. Les prix sont beaucoup moins chers que ce qu’on payerait chez nous évidemment mais quand on voit le prix Pick Me on se rend compte qu’on se fait carrément entuber.
  • L’entretien des hôtels. Même dans les hôtels à budget élevé, il y avait toujours du laisser aller. Des trucs cassés abandonnés autour des piscines etc. En fait, les patrons ne sont jamais présents et les employés ne sont pas très bien briefés sur comment tenir un hôtel. À moins d’un hôtel de luxe, ce ne sera jamais parfait.

Ce n’est pas pour vous décourager que l’on vous dit tout cela mais pour que vous soyez préparés. Nous avons adoré notre voyage. L’île offre tellement de possibilités et une multitude de paysages! Vous pouvez faire des treks dans la montagne, des safaris, voir des courses de chevaux à l’anglaise, faire du pédalo sur des lacs ou encore lézarder sur la plage… Et tout ça dans le même pays! Le Sri Lanka c’est la certitude d’en avoir plein les yeux à petits prix si vous avez un petit budget ou de se faire péter les beaux hôtels quand on veut des vacances de luxe. Tout est possible au Sri Lanka!

Consultez l’article sur notre itinéraire de 15 jours et celui sur les bonnes adresses ! 😀

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s