Road Trip dans les Pouilles

Dix jours dans les Pouilles, de Bari à Gallipoli en passant par des dizaines de villes, de villages et de plages, sillonnant pratiquement tout le talon de la botte. Des villages aux ruelles tortueuses ou rien n’est symétrique mais tout est magique!

Voici, pour commencer, nos:

GENERAL TIPS

Tout d’abord, nous vous conseillons de partir HORS SAISON. Les mois de juillet et août voient les touristes arriver en masse, surtout sur les plages.

Se déplacer

Louez une voiture et une petite! C’est de cette manière que vous pourrez en voir le plus. Les transports en commun ne sont pas du tout pratiques. Nous avons loué une voiture chez Locauto (dont nous étions très contents). Nous avons pris le plus petit modèle (ce qui nous a souvent sauvés pour se garer d’ailleurs), et nous avons payé 432€ pour 11 jours (dont 100€ d’assurance multirisque/haute protection). Je vous conseille d’ailleurs de ne pas lésiner sur les assurances, sachez que les Pouilles font partie des régions dans lesquelles la franchise est double en cas de dommage.

Parking

Étonnement, nous n’avons jamais vraiment « galéré » pour se garer, mais quelques conseils tout de même! Si vous voulez aller dans une ville pour y manger le soir par exemple, arrivez plutôt fin de journée. Plus vous arriverez tard, plus ça sera compliqué de trouver une place. Aux alentours de 17-18h, c’est beaucoup plus simple qu’à 20h. C’était le cas pour nous à Ostuni et Lecce par exemple.

  • Lignes bleues = Parking payant (entre 0.5€ et 2 € l’heure)
  • Lignes blanches = parking gratuit
  • Lignes jaunes = réservé aux riverains

 

Manger

La spécialité des Pouilles, c’est bien entendu la délicieuse Burrata, mangez-en sans retenue, c’est ici qu’elle est la meilleure. Ensuite, dégustez de la stracciatella (le cœur fondant de la burrata) c’est une tuerie !

La puccia (voir photo) est un pain typique du Salento (la région des Pouilles qui se trouve le plus au sud du talon de la botte), il est rond et cuit au feu de bois. C’est une sorte de panini en somme.

Les frise sont des petits pains (style mini bruschetta) très secs qu’ils agrémentent de tapenade, tomates, pâté etc. Elles sont souvent servies avec l’apéro.

Le capocollo est une délicieuse charcuterie typique de la ville de Martina Franca. Elle ressemble à de la coppa mais en bien plus tendre et fondante… C’est un délice!

Au restaurant, les prix affichés sur le menu ne comprennent pas le couvert, facturé entre 1.5€ à 4€ selon la gamme du restaurant. Vous pouvez presque toujours réserver une table par téléphone, c’est d’ailleurs souvent conseillé.

Les Alimentari sont des petites épiceries (qui soyons francs, ne ressemblent à rien) dans lesquelles vous trouverez des produits locaux et vous ferez vos courses pour 3x rien! Mortadelle ou capocollo à la découpe, mozzarella, fruits, légumes et autres…

 

La sieste

Entre 14h et 17h, les villes/villages sont pour ainsi dire… MORTS. Même en haute saison. C’est donc l’occasion de visiter les villages en se sentant seuls au monde, bien tranquillement… Par contre, c’est aussi le moment où les magasins sont fermés.

Les plages

Elles sont bondées en juillet/août, parfois impossible d’étendre notre serviette pour se dorer la pilule. Les beach clubs sortent leur centaine de transats souvent de très mauvais goût et les gens sont entassés sur les plages. Si, tout comme nous, vous n’avez pas d’autre choix que d’y aller en haute saison, allez voir les plages touristiques le matin (il y a souvent moins de monde que l’après midi) ou bien allez dans des beach clubs privés haut de gamme, vous aurez souvent la mer pour… vous tous seuls? Nan! Mais moins fréquentée en tous les cas.

 

Voici notre périple dans les Pouilles au départ de Bari (que nous n’avons malheureusement pas eu le temps de visiter):

 

POLIGNANO A MARE

Cette ville aux allures de Bonifacio est l’une des étapes à ne pas rater quand on visite les Pouilles. Depuis le Ponte Lama Monachile, vous aurez cette vue sur Cala Porto:

WhatsApp Image 2019-08-07 at 15.49.20

Ce que vous voyez sur votre droite, perché sur les falaises, c’est le petit village de Polignano a mare. Visitez-le!

MONOPOLI

À Monopoli, promenez-vous sur le vieux port puis entrez dans la vieille ville. Sur la piazza Garibaldi, vous trouverez de quoi vous restaurer ou prendre un verre.

IMG_6026

 

FASANO

Entrez dans Fasano par la Piazza Ciaia et prenez la via Bali, vous serez alors face à la jolie Chiesa di Maria ss assunta in Cielo! Baladez-vous dans les petites rues aux alentours et rejoignez la piazza mercato nuevo pour prendre un verre sous ses arcades. Promenez-vous aussi sur le Corso Vittorio Emanuele…

 

ALBEROBELLO

La ville des Trulli est un passage obligé si vous allez dans les Pouilles! Je vous conseille d’y dormir une nuit, car une nuit dans un trullo, c’est quand même à faire une fois dans sa vie 🙂 (Vous en trouverez de nombreux sur Airbnb). De plus, la ville est aussi belle de jour que de nuit… Baladez-vous dans le quartier de Rione Monti, montez jusqu’à la Chiesa Sant’Antonio et allez au belvédère.

KEAW1626

IMG_6044

Il y a un parc communal avec un petit café tenu par 2 petits vieux qui s’appelle Villa Communale, il se trouve juste au dessus de la Piazzale Minaglie (un parking), prenez un café en admirant la vue…

IMG_6068

 

LOCOROTONDO

Comme son nom l’indique, Locorotondo est une ville circulaire perchée sur une colline. Ses petites ruelles et maisons blanches fleuries sont magiques… Toutes les rues sont belles à voir, perdez-vous!

Ensuite, prenez l’apéro dans l’un des bars/resto de la Via Nardelli en admirant la vue sur la vallée.

IMG_6072

 

MARTINA FRANCA

Un peu plus grande que ses voisines, Martina Franca vaut aussi le détour. Des maisons blanches dans des ruelles sinueuses… Le corso Vittorio Emanuele est la rue principale qui abrite les petites boutiques touristiques. Ne manquez pas la Piazza Plebiscito avec la Basilica di San Martino, juste après elle, la piazza Immacolata, la Chiesa San Domenico et le quartier ancien de Lama.

MF.jpg

CISTERNINO

Un petit coup de cœur pour ce tout petit village ancien. Arrangez-vous pour tout voir, passez dans toutes les rues, vous en avez pour moins d’une heure. C’est magnifique! Voyez-le de jour quand il est calme et le soir animé par les restaurants et les bars…

 

OSTUNI

Ostuni que l’on surnomme « la ville blanche », est une ville très touristique. Il faut grimper tout en haut des ruelles du centre historique pour voir la fameuse porte bleue! Juste à côté de celle-ci, allez prendre l’apéro au BORGO ANTICO BISTRO, vous pouvez aussi y manger d’ailleurs, endroit très sympa avec vue!

CAKW3414DDTT0465WhatsApp Image 2019-08-10 at 09.10.12

BRINDISI

Brindisi est bien plus grande que toutes les petites villes dont je vous ai parlé précédemment. Certains disent qu’elle n’a pas d’intérêt, je pense que c’est une question de goût. Nous n’avons fait qu’y passer… baladez-vous sur le port et lungomare, c’est agréable! Pensez à passer par la Piazza Duomo!

 

LECCE

Lecce est une superbe ville baroque… qui bouge! Du monde, des magasins, des restos… Pas de quoi s’ennuyer! À voir:

  • Piazza Duomo et le Duomo
  • Porta Napoli
  • L’amphithéâtre sur la Piazza Sant’Oronzo
  • La Basilica Santa Croce
  • Chiesa dei santi Nicoló
  • Chiesa di Santa Chiara
  • Chiesa di San Matteo
  • Porta San Biagio
  • Via palmieri

Et plus encore… Arrangez-vous pour passer dans toutes les rues et ce sera bien 😀

WhatsApp Image 2019-08-10 at 09.46.18

Lecce.jpeg

 

 

LA CÔTE ENTRE BRINDISI et OTRANTE

Voici venu le temps de vous parler de la côte et de ses plages! Sachez tout d’abord une chose, si vous y allez en juillet/août, vous risquez d’être déçus entre les photos et la réalité. En effet, les plages sont tellement bondées de touristes, de transats et parasols qu’il est parfois difficile de les trouver ‘jolies’. Donc j’en reviens à mon premier conseil, celui de visiter les Pouilles hors saison et si ce n’est pas possible pour vous, essayez si possible de privilégier les beach clubs privés pour éviter la foule, ce qui forcément demande un certain budget. Les criques rocheuses sont un peu moins bondées que les plages car plus difficiles d’accès et moins confortables. Voici les plages/criques à voir:

  • Torre Rinalda 
  • Torre Chianca
  • Torre Specchia
  • San Foca
  • Rocca Vecchia que nous avons particulièrement appréciée! Il y a là bas, plusieurs petites criques le long de la route dans lesquelles vous pouvez vous baigner en sautant depuis un rocher. Moins bondée en haute saison que les plages aux alentours. Il y a un parking depuis lequel vous avez accès à Rocca Vecchia (en face de vous) et la Grotta della Poesia (plus à droite).

WhatsApp Image 2019-08-19 at 19.47.08.jpeg

  • Grotta della poesia est une piscine naturelle dans la roche avec une eau cristalline. Vous pouvez sauter depuis les rochers pour aller vous y baigner, c’est ce que tout le monde fait là bas… Beaucoup de monde mais ça vaut quand même la peine d’aller la voir!

WhatsApp Image 2019-08-19 at 19.12.52

WhatsApp Image 2019-08-19 at 19.12.54

Juste avant d’arriver à la grotte vous longez une très belle crique. Elle est difficile d’accès mais si vous y parvenez, vous ne serez que quelques-uns. La voici:

IMG_6286

IMG_6283

  • Torre dell’orso

Orso.jpg

  • Baia dei turchi (très décevante en haute saison car bondée)

 

OTRANTO

On l’appelle La porte de l’Orient en raison de son orientation vers l’est. Derrière les remparts d’Otranto, découvrez sa vieille ville, son château et ses ruelles dont la rue principale est parsemée de boutiques de souvenirs. C’est une toute petite ville qui se visite en peu de temps.

LA CÔTE DE OTRANTO À CASTRO

Première chose à ne pas rater avant de prendre la route de la côte en sortant d’Otranto, c’est la CAVA DI BAUXITE ! Une ancienne mine d’extraction au centre de laquelle s’est formé un petit étang. La terre couleur rouge donne l’impression d’être dans un mini Grand Canyon. Mettez votre voiture au parking et parcourez les 300m qui vous séparent de la Cava à pied.

MJHV4762

Ensuite, on rejoint la mer à Santa Cesarea di Terme qui ne nous a pas vraiment transcendé à vrai dire… Peut être que nous y sommes allées le mauvais jour, le temps n’était pas au beau fixe! Il s’agit d’une ville thermale, vous y trouverez des bassins d’eau de mer chaude.  La villa Sticchi qui surplombe Santa Cesarea est très belle, elle mérite un stop.

WhatsApp Image 2019-08-19 at 20.15.12.jpeg

À Porto Miggiano, on s’aventure sur la plage interdite. Pour l’atteindre, allez tout au fond du Parking du 19 summer club où vous pouvez d’ailleurs passer un après-midi à lézarder autour de leurs piscines si le cœur vous en dit. Mais surtout, descendez sur cette petite plage faire un plouf! Elle est canon!

IMG_6350

Et puis, on descend jusque Castro et sa marina!

WhatsApp Image 2019-08-13 at 13.12.09.jpeg

Puis encore un peu plus bas, la Cala Dell’Acquaviva, une mini crique où on peut faire un plouf ou lézarder sur un transat.

Nous n’avons pas eu le temps de le visiter mais il parait que le petit village de Specchia vaut le détour!

GALLIPOLI

Gallipoli se trouve sur la côte ouest, la vieille ville est entièrement entourée d’eau, vous y accèderez par un pont. Vous pouvez vous balader dans ses ruelles, sur le front de mer ou flâner sur la plage. Prenez l’apéro sur le marché de fruits de mer à l’entrée de la ville en dégustant un bon vin blanc.

1_1862_04.jpg

La côte aux alentours de GALLIPOLI

Au sud, rendez-vous à Punta della Suina qui nous a parue moins bondée que les autres plages de la côte et où l’eau est vraiment canon! Prenez comme repère le KUMI (un restobar) pour rejoindre cette plage. Il y a un parking (6€), puis vous rejoignez la plage en marchant sur un petit ponton en bois.

WhatsApp Image 2019-08-16 at 15.29.30.jpeg

Bien plus bas, presque à l’extrémité sud de la botte, la Marina di Pescoluse, à éviter en haute saison car impossible de mettre un pied sur la plage tellement il y a du monde… Mais la mer y est canon aussi!

Au nord de Gallipoli, longez la côte et faites plusieurs étapes. On commence par deux petites stations balnéaires où vous trouverez des criques d’eau turquoise. La première est Santa Maria al Bagno, la deuxième est Santa Catarina (où il y a bien moins de monde, même en haute saison).

IMG_6505

IMG_6504

IMG_6478

Ensuite on va voir le parc naturel de Porto Selvaggio. On se gare sur les parkings obligatoires (il y a en a 2 au niveau du White Club) et on parcourt 1km dans la pinède avant d’atteindre la crique.

Si vous voulez aller dans un endroit très peu fréquenté, baignez-vous dans la crique de Torre Uluzzo (plus difficilement accessible), elle se trouve juste en dessous du parking, au bord de la route.

WhatsApp Image 2019-08-19 at 19.47.09.jpeg

On monte ensuite vers Porto Cesareo, puis Torre Lapillo et Punta prosciutto !

punta.jpg

 

Et c’est là que s’achève notre périple! Il y a beaucoup d’autres choses à voir dans les Pouilles, notamment au nord de Bari (que nous n’avons d’ailleurs pas eu le temps de visiter). On vous souhaite de bonnes vacances! N’hésitez pas à nous contacter si besoin, on se fera un plaisir !

À tout bientôt!

 

Vadrouille et Boustifaille

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s